Votre arrivée

Pour une consultation externe

Lors de votre première venue dans un Centre Hospitalier et pour chaque consultation en secteur public, il vous sera demandé d’établir une fiche de circulation au service des entrées. Vous devrez présenter les documents mentionnés ci-dessous :

Pour justifier votre identité

  • Carte nationale d'identité
  • Passeport
  • Carte de séjour
  • Extrait d'acte de naissance
  • Livret de famille (pour les mineurs)

Attention, le permis de conduire n'est plus accepté.

Pour attester de votre couverture santé

  • Carte vitale à jour
  • Attestation d'assurance
  • Carte de mutuelle

Vous serez amené à décliner votre identité tout au long de votre séjour ou de votre consultation.

Pour une admission aux urgences

Vous consultez le service d’urgences sur orientation de votre médecin traitant, après appel au SAMU centre 15 ou de votre propre initiative. Que vous arriviez par vos propres moyens, que vous soyez amené par un proche, une ambulance, un VSL ou un SMUR, notre priorité est de vous apporter les soins que requiert votre état de santé.

L’équipe des urgences organise la prise en charge des malades en fonction de la gravité de leur état. Une grande affluence ou la présence de cas lourds nécessitant une intervention médicale et infirmière importante peut entraîner une attente plus longue pour les autres patients.

 

--> Nous comptons sur votre compréhension et vous rappelons l’obligation de respect des personnels qui concourent à votre prise en charge.

--> Nous rappelons que tout acte de violence de quelque nature que ce soit est répressible pénalement.
 

Si votre état nécessite une hospitalisation immédiate, une admission sera prononcée. Elle donnera lieu à l’établissement d’un dossier d’admission qui sera établi soit par un membre de votre famille, soit par vous-même immédiatement ou ultérieurement à votre chevet.

 

Il se peut qu’aucun lit approprié ne soit immédiatement disponible dans l’établissement au moment où votre hospitalisation est jugée nécessaire. Dans ce cas, plusieurs cas de figure sont possibles :

 

  • vous pouvez être amené à attendre aux urgences qu’un lit se libère,
  • vous pouvez être hospitalisé dans un service ne relevant pas de la spécialité pour laquelle un diagnostic a été posé. Dans cas, vous êtes suivi médicalement par le médecin de la spécialité dont relève votre diagnostic, même si vous n’êtes pas hospitalisé dans son unité,
  • un transfert vers un autre établissement hospitalier en mesure de vous recevoir pourra être envisagé.

Ces démarches peuvent s’avérer plus ou moins longues et peuvent nécessiter une attente supplémentaire que nos équipes s’efforcent de réduire autant que possible. Nous mettons tout en oeuvre pour trouver une solution d’hospitalisation dans les plus brefs délais. Dans tous les cas, nous nous efforcerons de répondre à vos questions et de vous expliquer la situation.

Pour une hospitalisation programmée ou une consultation anesthésie

Au moment de votre admission, le bureau des entrées procèdera à l’enregistrement des informations relatives à votre identité et à votre couverture sociale (sécurité sociale, mutuelle ou autre débiteur).

 

Les agents des admissions vous demanderont de choisir votre régime d’hospitalisation. Ils vous informeront sur les prestations annexes disponibles, leurs modalités d’accès et leur coût. Ils recueilleront d’autres informations indispensables à votre prise en charge ou celle de vos proches :

 

  • l’autorisation d’opérer des parents pour les enfants mineurs,
  • les coordonnées de la ou des personnes à prévenir en cas de nécessité,
  • les coordonnées de la personne de confiance et/ou de la personne à prévenir que vous désignez (pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique "droits des patients")
  • les coordonnées du médecin traitant : vous devrez aussi indiquer si vous souhaitez que des informations médicales vous concernant lui soient envoyées directement.

 

N'oubliez pas vous munir de :

 

  • votre pièce d’identité
  • votre carte de sécurité sociale, mutuelle ou assurance,
  • vos résultats d’examens de laboratoire,
  • votre carte de groupe sanguin si vous en avez une,
  • vos radiographies,
  • votre ordonnance médicale si vous êtes en cours de traitement,
  • votre carnet de santé,
  • tout examen ou renseignement qui pourrait nous être utile pour votre prise en charge médico-sociale.

Avez-vous pensé à désigner votre "personne de confiance" ?

La personne de confiance que vous allez désigner peut être toute personne de votre choix, en qui vous avez toute confiance pour faire connaître, le cas échéant, vos volontés et vos préférences aux soignants et tout particulièrement aux médecins.

Cette personne de confiance se distingue de la personne à prévenir en cas d’aggravation ou de nécessité ; toutefois vous pouvez désigner la même personne pour remplir ces deux rôles.

Vous ne pouvez désigner qu’une personne de confiance mais vous pouvez indiquer plusieurs personnes à prévenir.

Pour une urgence pédiatrique ou gynécologique

Le Centre hospitalier d'Auxerre dispose de services d’urgences spécifiques auxquels vous êtes amené à vous présenter directement.

Pour un accouchement ou une hospitalisation en cours de grossesse

Au CH Auxerre :

En semaine, vous serez accueillie directement dans le service de gynécologie-obstétrique qui réalisera votre admission.

En jours et heures non ouvrés, vous êtes amenée à vous présenter aux urgences gynécologiques.

 

Un livret d’accueil spécifique à la maternité est remis à chaque parturiente dès sa 1ère consultation de suivi de grossesse.

Info CPAM

Avez-vous pensé à ouvrir votre Dossier Médical Partagé (DMP) ?

  • Gratuit et confidentiel : le DMP est un carnet de santé numérique qui permet d’accéder à ses informations médicales et de les partager avec les professionnels de santé de son choix.
  • Simple et sécurisé : seuls le patient et les professionnels de santé autorisés peuvent y accéder et l’alimenter.Le DMP facilite la prise en charge médicale, par exemple en limitant le risque d'allergies ou les incompatibilités de traitements. Il permet aussi d’éviter les prescriptions et les examens en double.
  • Universel : il est ouvert à tous et accessible sur l’ensemble du territoire national.